mardi 26 mars 2019 à 14h00 •

 

Intervenant : François Loth, docteur en philosophie, chercheur associé à l’université de Rennes 1

Le cerveau, composé d’un tissu mou et d’une texture gélatineuse, est l’organe de notre pensée et le siège de notre conscience et de notre intelligence.

Depuis la Renaissance, l’être humain entretient un fantasme, celui de construire des machines qui imitent le cerveau humain. La machine à calculer et l’ordinateur sont des produits de ces tentatives et aujourd’hui ces technologies s’accompagnent d’intelligence artificielle.

Mais que signifie pour une machine « être intelligente » ? Est-il possible qu’une machine pense ? Les progrès en intelligence non biologique peuvent-ils nous faire penser qu’un jour les machines deviendront plus intelligentes que nous ?